Le monde de Kaè

J’aime pas le romantisme.

cupidon.jpg

Enfin j’ai baptisé ce post ainsi car je ne trouvais pas de mot pour décrire ce qui va suivre. Peut-être la « nian-nian attitude » je sais pas.
Je dis ça un jour de Saint-Valentin ok.
D’ailleurs les gens qui tous les ans vous disent :
« La Saint-Valentin c’est de la merde, c’est commercial »…. sont, deux possibilités, soit seuls depuis moulte temps et donc aigris, soit fraîchement séparés on va pas se mentir ! Perso, j’ai jamais été jusqu’au resto mais je dois avouer que j’avais mon p’tit cadeau sous l’oreiller. Mais bon ça c’est aussi une question de touch, j’vous apprendrez les filles.

Bon alors le romantisme.
Je lui casse la gueule ? On est partis ou pas ?
Comme d’hab je vais y aller par étape et avec un conseil voire une arme fatale à dégainer en tout temps. C’est cadeau.

Le surnom.

Bébé, on s’fait un ciné ?
Ce que je pense :
Putain. Bébé. Devant ma soeur quoi. Tu viens de me mettre une de ces loose. Mais bordel j’ai un prénom ! Et pourquoi pas minou ou ma puce ?

Ce qu’il faut dire :
Ecoutes chéri (ben oui vous aussi du coup vous devez vous y mettre c’est capital, surtout pour éviter de vexer), j’aime pas que tu m’appelles bébé, ça me rappelle mon ex.
Là évidemment il est abattu. Changez la donne !
« Et si on en choisissez un ensemble juste à nous « ?
Ma truite, ma sardine, ma boîte de 12, Jean-Pierre Coffe… Inventez-vous un monde.

Le cadeau pourri

C’est votre anniversaire. Il s’est déchiré pour vous faire plaisir, mais ça fait 3 semaines que vous êtes ensemble. Il ne connaît encore rien de votre cynisme, ni de vos goûts.
« Voilà ma truite, j’espère que ça va te plaire ».
Ce que je pense :
« WOOOOOH, chaud, c’est pour tapiner ou quoi cette robe là ? Pi bien rose. Ah ouais. Va falloir que je t’éduque niveau style toi ».
Ce qu’il faut dire :
« Ecoute chéri. Je sais qu’on ne se connaît pas beaucoup toi et moi. Mais tout ce que tu fais pour moi… (baissez les yeux prenez un air triste), j’adore. Je me sens vraiment bien avec toi et je suis touchée de m’imaginer à quel point ce devait être dur de trouver quelque chose pour me faire plaisir… (posez votre main sur son épaule), mais ça va pas être possible. C’est de la merde quoi.
Oui je sais, c’est radical. Mais là y’a pas le choix.

La belle-mère

« Alors ma truite d’amour, tu vois que ma mère est cool ! Tu l’apprécies ??? »
Ce que je pense :
Comment te dire ? Elle a le sourire de Beetlejuice, elle est faux-cul à mort, raciste, elle déteste les tattoos dieu merci j’avais un col roulé. C’est une beauf de base qui se la joue grande madame. J’la méprise. C’est une pute.
Ce qu’il faut dire :
Elle est adorable chéri. Très sympa, son rôti était délicieux. Non sérieux je suis contente que ça se passe aussi bien avec ta famille (attention les filles c’est là que tout va se jouer)… en même temps, si je ne l’aimais pas ou qu’elle ne m’aimait pas, ça ne changerait rien entre nous j’espère ? (Sortez votre smart phone appuyez sur l’application dictaphone, allez y enregistrez top chrono :
« Bien sûr que non ma truite, je t’aime, et je ne vais pas épouser ma mère tu sais ». Voilà, il est cuit.
Vous pouvez désormais critiquer sa mère. Mais pas d’insultes. Jamais. NEVER EVER. Souvenez vous que petit, il a voulu coucher avec elle.

La jalousie

« Ca va pas ma truite? T’as l’air triste »?
Ce que je pense : Ouh t’as fait sciences-po toi ! NAN CA VA PAS !!
Ce que je dis : si ça va…
« Allez fais moi un sourire, t’as envie de quoi « ?
Ce que je pense : de passer chez bricorama pour acheter des clous mon con. Avec je vais confectionner une bombe pour supprimer cette pouf qui t’as branché toute la soirée mais toi évidemment t’as rien vu ben ouais !
Ce qu’il faut dire : ben voilà chéri, au début je voulais rien te dire pour pas te vexer. Mais… (mode actors studio : prenez un air triste et écoeurée à la fois) tu sais cette fille avec qui tu parlais tout à l’heure, bien à un moment dans la soirée, elle est venue me parler de toi.
« Comment ça ?? »
Ben, elle m’a dit que t’avais déjà essayé de te la faire, mais qu’elle trouvait que t’étais un thon. J’ai trouvé ça hyper déplacé.
Voilà les filles, elle est désormais hors compét’. Alors oui je sais, il vient de perdre son amour propre. Mais c’est le jeu ma pauv’ lucette.

Voilà je pense que ce sont les points de discorde principaux. Si jamais vous en voyez d’autres, je me tiens disponible.
Joyeuse Saint-Valentin aux couples et aux paumés aussi…

14 février, 2011 à 1:46


Laisser un commentaire